Radar de sol : que choisir?

Il y a d’innombrables marques de radars de sol vendus partout sur le marché et de très nombreuses références sont de véritables arnaques, vendues très souvent des prix éhontés. dés lors, il convient de scrupuleusement étudier les différentes technologies pour faire un choix pertinent.

Différence entre un radar de sol et un détecteur de métaux grande profondeur.

Sonar
Sonar

Attention : un erreur répandue consiste à confondre radar de sol et sonar. Un sonar est utilisé dans le milieu aquatique, par les bateaux notamment, il n’a rien a voir avec le radar de sol.

La première des arnaques très répandues sur internet consiste a faire penser qu’un vulgaire détecteur de métaux muni d’une grosse tête de détection peut offrir les mêmes performances qu’un vrai radar de sol. C’est absolument impossible puisque le système de fonctionnement d’un détecteur de métaux est le simple écho d’un signal reçu par une bobine réceptrice envoyé par une bobine émettrice. En aucun cas un détecteur de métaux ne peut analyser la nature d’un sol et en présenter le contenu. Certains prétendent même qu’il existe des détecteurs « hybrides » qui pourraient avoir les mêmes performances qu’un vrai géo-radar. C’est absolument faux.

Il existe aussi des pseudo radars de sol sous la forme de pistolets Bionic ou de lunettes permettant de deviner la structure du sous-sol: il s’agit là de gadgets sans aucune efficacité. Pourtant, ils sont vendus comme étant des radars de sol.

Quel radar de sol choisir?

easyrad-shieldedLe radar de sol easyrad.

Il existe de nombreux fabricants de radars de sol mais le problème est que la plupart des références proposées sont des appareils sans véritable puissance, voire même sans aucune espèce d’efficacité. L’exemple le plus flagrant sont les radars de sol de la marque OKM, notament la série EXP 4000 et supérieure qui n’ont aucune faculté pour détecter les métaux nobles (or, argent, ect) puisque ces appareils sont de simples magnétomètres auxquels le fabricant a ajouté un gravimètre. Donc, à part pour détecter du vide ou des métaux magnétiques, comme le fer, ces appareils ne sont pas prévus pour analyser les sols et encore moins pour trouver des trésors constitués d’or, comme peuvent les laisser penser les publicités du fabricant.  D’ailleurs, si vous naviguez sur les foras anglophones dédiés à l’électronique, vous comprendrez rapidement que les OKM sont l’objet de nombreuses railleries par les professionnels de la géologie.

Il faut donc choisir un appareil fiable, à la fois pour son budget et pour son utilisation. Le meilleur radar de sol connu à ce jour est bien entendu le Easyrad. Cet appareil professionnel est ce qu’il se fait de mieux pour l’étude géologique des sols : il est très utilisé dans la construction, dans la dépollution des sols et également dans l’archéologie.  Il permet de sonder le sol jusqu’à 12 metres de profondeurs et donne des résultats en lecture directe, sur un écran en couleurs. Son prix est modeste (autour de 6000€) et son utilité est indiscutable et ses prouesses impressionnantes. C’est de loin le meilleur radar de sol présent sur le marché des géoradars. Dans sa version blindée, le radar de sol Easyrad envoit des ondes dans le sol et trahit toutes sortes d’aspérités comme les vides, les cours d’eau ou les grosses masses de métal. C’est un bon appareil mais il convient de l’utiliser dans sa version monobloc pour un meilleur rendement.  Dans les entrées de gamme, il est aussi possible de s’équiper de pulse avec cadres, et même si ce ne sont pas de radars de sol à proprement parleur, ils donnent l’occasion de retrouver des grosses masses sous la terre, comme les dépots monétaire ou les trésors. Comme référence, on peut citer le Typhon Pro ou le GoldTek G1.

Attention :  en 2016 l’université russe qui avait élaboré le EMP 14, le radar de sol hyper puissant mais très encombrant, a annoncé que le Géovizer serait bientot disponible.  Un radar de sol de poche avec des performances époustouflantes!

 Quel radar de sol NE PAS CHOISIR?

Exemple de faux radar de sol : le bionic
Exemple de faux radar de sol : le bionic

La liste est longue parmi les gadgets vendus parfois plusieurs milliers d’euros et nous ne pouvons en dresser une liste sans qu’elle soit exhaustive mais à priori toutes les marques provenant de Chine et de Turquie sont à proscrire. De la même façon, les appareils qui ne sont rien d’autres que des magnétomètres ne sont pas à choisir. Un vrai radar de sol ne réagit pas seulement aux vides : il permet de discerner chaque couche de la terre et en déterminer sa nature.

Radar de sol : utilités.

Les domaines de prédilection des radars de sol, autrement appelé RPS pour « radar à pénétration de sol » sont multiples et variés :

  • Radar de sol pour la construction : Etude des sous-sols en vue de batir des immeubles ou d’effectuer des travaux d’envergure en surface. Le radar de sol sert dans ce cas à signaler tout défaut qui pourrait compromettre les assises de l’édifice à bâtir.
  • Radar de sol pour la traque de nappes phréatiques.  Dans cette utilisation, on utilise les RPS afin de mettre en évidence la présence de cours d’eau, de rivière ou de puits non décelables en surface.
  • Radar de sol pour la recherche en sous-sol : déterminer la présence d’obus, des bombes non explosées ou de tunnels. Dans ce cas, le radar de sol est utilisé afin de cible des obstacles précis risquant de représenter un danger immédiat lors de l’ouvrage.
  • Radar de sol en géologie : sert à déterminer les couches succèsives de sédiments ou de strates. Il est ici question d’analyse des structures d’un terrain, bien souvent en vue d’établir une datation ou pour analyser une aire à étudier.
  • Radar de sol pour l’archéolgie : le géoradar est alors utilisé de manière précise sur des zones où l’on présume une activité ancienne et afin de mettre en exergue des batiments ou du mobiliers, comme ce fut le cas en Jordanie lorsqu’une équipe de chercheurs a mis en évidence des barques sous les rives d’un fleuve.
  • Radar de sol pour une utilisation d’enquête judiciaire : ce fut le cas en Serbie pour retrouver des fosses communes. Dans ce dernier cas le radar de sol permet de révéler des charniers enterrés et de tenter de confondre les auteurs des crimes.
Radar utilisé en archéologie
Radar utilisé en archéologie

Nous vous conseillons de lire aussi notre article : radar de sol, définition et technologie.

Géoradars & radars de sol GPR / RPS